•    
  •    
  •    
Cet amour

Yasmine Khlat

Un petit appartement à Paris. Une femme n’en peut plus de ses tocs - ses tics obsessionnels compulsifs. Elle fixe la fenêtre de son salon, attirée vers le vide. Puis elle réagit, va vers son téléphone et compose un numéro : "Allô, docteur Rossi ?"
Une discussion s’engage dans la nuit avec ce psychiatre dont elle a seulement entendu la voix à la radio. Il saisit sa détresse, lui maintient la tête hors de l’eau. Mais elle est libanaise, et lui s’avère être israélien. Or son pays interdit tout contact avec un citoyen israélien. Peuvent-ils même se parler ? Les guerres, les murs virtuels et réels peuvent-ils séparer deux êtres qui se rencontrent ?
 
De ce huis-clos impossible surgit une bulle d’humanité et de douceur.
 
 
 

"Un premier coup de cœur, lu dans le silence assez apaisant de la rue vidée. Les oiseaux chantent et on les entend au lieu des voitures. Et ce livre, une respiration poétique au milieu de tout ça ! Une langue belle et forte qui me fait penser à Duras par son évocation dans le désordre des souvenirs et par cette imprévisibilité féminine puissante mais aussi si fragile. Un petit bijou !" Librairie Au fil des mots, Blagnac

"Mots forts et beaux pour dire la fragilité des êtres, les souvenirs." Librairie L'arbre à mots, Rochefort-sur-mer

DANS LES MÉDIAS

"Traversé de fulgurances poétiques qui sont la marque de l’écriture de Yasmine Khlat, "Cet amour" devient ainsi un hymne nostalgique à une jeunesse libanaise, aux lumières et aux couleurs du pays d’origine, et aussi à la manière que l’on a tous eu d’y vivre nos jeunesses insouciantes et fugueuses ou de s’investir avec inconscience dans l’ambiance euphorique et absurde des temps de guerres." Charif Majdalani, L'Orient Littéraire 
 
"Le confinement est partout dans le livre... Huis-clos impressionnant d'humanité et d'élégance." Geneviève Bridel, RTS 
 
"Les héroïnes de mes romans ont en commun d’être des femmes de l’ombre, elles ont une grande force, mais une force blessée », constate Yasmine Khlat..." Joséphine Hobeïka, L'Orient-Le Jour

DANS LES BLOGS

"Forcément, ce dialogue interdit, pacifiste et guérisseur, prend une dimension symbolique. La Libanaise et l'Israélien se reconnaissent, dépassent ce mur virtuel absurdement imposé, sublimant la possibilité d'une réconciliation au Proche-Orient. L'idée est superbe et donne au titre une grande force." Babelio

DU MÊME AUTEUR

DANS LA MÊME COLLECTION

Cet amour
Littérature
05/03/2020
12x20,5 - 152 pages
ISBN 978-9973-58-118-1
16 DT / 16 €

Login