•    
  •    
  •    
La fenêtre

En 1988, en pleine guerre du Liban, Soha Bechara tire sur le général Antoine Lahad, chef de l’Armée du Liban-Sud, milice supplétive d’Israël. Elle est libanaise, chrétienne et communiste ; elle a vingt et un ans.
Soha Bechara passera dix ans au camp de détention de Khiam, surnommé « le petit enfer », où elle subira la torture et l'isolement sans jamais avoir été jugée. Elle ne sera libérée qu’à la faveur d’une importante campagne internationale de soutien.
Dans ce récit, souvenirs épars collectés par Cosette Ibrahim, journaliste libanaise aussi emprisonnée à Khiam, elle nous donne à voir la réalité du camp : jeunes filles, mamans, grands-mères, pratiquantes, communistes… toutes enfermées ensemble, leur survie liée à ces objets brodés ou tricotés, façonnés clandestinement pour garder l’espoir et refuser la déshumanisation. Pourtant, sur le papier, le camp de Khiam n’a jamais existé. Détruit par les bombardements israéliens de 2006, il n'en reste que des gravats.

C'est pour reconstruire ce passé que l’on a voulu effacer et prêter leur voix aux hommes et aux femmes oubliés de Khiam que Soha Bechara et Cosette Ibrahim livrent ici ce témoignage saisissant.

DANS LA MÊME COLLECTION

La fenêtre
Eclats de vie
20/05/2014
11x19 - 156 pages
ISBN 9789973580672
15,000 DT / 19,90 €

Login