•    
  •    
  •    
L'Amas ardent

Yamen Manai

 
Aux abords de Nawa, village de l'arrière-pays, le Don, apiculteur, mène une vie d'ascète auprès de ses abeilles, à l'écart de l'actualité. Pourtant, lorsqu'il découvre les corps mutilés de ses "filles", il doit se rendre à l'évidence : la marche du monde l'a rattrapé, le mettant face à un redoutable adversaire. Pour sauver ce qu'il a de plus cher, il lui faudra conduire son enquête dans une contrée quelque peu chamboulée par sa toute récente révolution, et aller chercher la lueur au loin, jusqu'au pays du Soleil-Levant.
 
En véritable conteur, Yamen Manai dresse avec vivacité et humour le portrait aigre-doux d'une Tunisie vibrionnante, où les fanatiques de Dieu ne sont pas à l'abri de Sa foudre. Une fable moderne des plus savoureuses.
 
Prix Comar d'Or 2017
Prix des cinq continents de la Francophonie 2017
Grand Prix du Roman Métis 2017
Prix Maghreb de l'ADELF 2017

DANS LES MÉDIAS

Avec humour et une écriture limpide, l'auteur nous en apprend davantage sur les pulsions meurtrières des fanatiques que bien des discours", a déclaré Paula Jacques, la présidente du jury des Cinq continents au sujet du roman de Yamen Manai.
 
Ce livre est un livre aventureux, qui nous sort des sentiers battus, qui nous sort d’une littérature narcissique. C’est un livre qui nous parle de notre condition humaine, à tous, pas seulement celle des Tunisiens […] C’est un livre profond. Et c’est une allégorie. 
Jean-Marie Gustave Le Clézio interrogé par Catherine Fruchon-Toussaint, RFI
 
Ce qui m'a séduit dans son livre, c'est que Yamen Manai est un homme de science donc il sait de quoi il parle, et il parle avec l'exactitude de l'homme de science et en même temps avec le feu du poète et l'imagination du romancier.
 
Une histoire qui parle de tolérance, d'intolérance, d’intégrisme et du fanatisme religieux. 
 
Une fable de notre temps.
 
Les problèmes de la Tunisie contemporaine mais abordés de façon très douce, très subtile, avec le sourire.
 
Fable ironique et joyeuse qui, même si elle fait référence au passé récent de la Tunisie ou d'autres pays de la région, prend des accents véritablement universels
Georgia Makhlouf, L'Orient Littéraire
 
Le texte se fait jeu de piste, avec ses camouflages et ses carrefours, ses enigmes plus ou moins faciles ; le lecteur s'égare puis reconnaît, identifie puis hésite.
Dominique Ranaivoson, Africulture
 
Quel merveilleux petit  livre qui est à la fois un enchantement, véritable hymne à la nature, un avertissement sur l'intolérance, l'intégrisme qui nous menace mais aussi une belle leçon de courage !!!!!
 
Raconter la réalité avec un ton satirique
 
Indubitablement, Yamen Manai est un grand conteur. Avec son nouveau roman L’Amas ardent, il brosse un portrait de notre époque en empruntant le ton du conte et rejoint, en phrases d’une simplicité poétique bouleversante, l’étoffe des mythes.
Maryvonne Colombani, Zibeline

DANS LES BLOGS

Voilà un roman extrêmement fin, drôle et émouvant, tenant du conte et de la fable, qui construit au fil des chapitres un parallèle très réussi entre l’attaque des ruches par les frelons asiatiques et celle du pays par les islamistes, l’origine de la première calamité ayant d’ailleurs peut-être à voir avec la deuxième. [...] Yamen Manai nous offre ici un très beau roman à échelle humaine mais à portée universelle. 
Serge Cabrol, Encres vagabondes.
 
Un énorme coup de coeur pour ce roman qui, sous forme de conte, dresse un portrait tellement juste de la Tunisie d'après 2011. 

DU MÊME AUTEUR

DANS LA MÊME COLLECTION

L'Amas ardent
Littérature
25/04/2017
12x20,5 - 240 pages
ISBN 978-9973-58-092-4
17 DT / 19,50 €

Login