•    
  •    
  •    
ACTUALITÉS
 
Coup de cœur de l'été !

Coup de cœur de l'été !

La librairie Raconte-moi la terre à Lyon a choisi L'Amas ardent de Yamen Manai parmi ses coups de cœur de l'été : "Véritable fable écologique et satire politique et religieuse, ce roman d'une grande intelligence se dévore d'une traite, laissant un amer goût d'actualité."

"L'Orient est rouge" dans Le Monde des Livres

"Des textes écrits d'une plume sèche et nette", Raphaëlle Leyris. 
Prix Comar d'Or à

Prix Comar d'Or à "L'Amas ardent"

Yamen Manai reçoit à Tunis le Prix Comar d'Or 2017 attribué à L'Amas ardent pour son écriture "originale et très inventive".
(Photo : le ministre de la Culture remettant le prix à l'auteur.)

"Les Valeureuses" dans Le Monde

"Cinq femmes, cinq Tunisiennes et, au fil de la plume de Sophie Bessis, un passé exhumé, l'exploration de destins individuels transfigurés par l'imaginaire collectif..."
Le Huffington Post a rencontré Cécile Oumhani

Le Huffington Post a rencontré Cécile Oumhani

« Ce prix est une reconnaissance pour mon livre », a-t-elle confié en précisant que l'histoire évoquée dans son roman a touché de nombreux lecteurs...
Finaliste du Prix Boccace

Finaliste du Prix Boccace

L'Orient est rouge de Leïla Sebbar fait partie des cinq finalistes du Prix Boccace du recueil de nouvelles 2017.
Remise du prix le 25 juin à la Fête de la Nouvelle, Saint-Jean-de-Braye (Loiret).
Un roman honoré

Un roman honoré

Le Tambour des larmes de l'écrivain mauritanien Beyrouk fait partie des quatre romans finalistes du Prix des Médiathèques "Une Terre, un ailleurs" (région du Luberon, France). La remise du Prix aura lieu le 25 novembre 2017.
 
Il a reçu le Prix Kourouma 2016 au Salon du Livre de Genève, le Prix du Roman Métis des Lycéens 2016 de la ville de Saint-Denis à la Réunion et a été finaliste du Prix de la littérature arabe attribué par l'IMA et la fondation Lagardère. 
A propos de

A propos de "L'Orient est rouge", Leïla Sebbar dans les médias

"Je cherche à comprendre. J'essaye de réfléchir à travers des histoires, des personnages..." RFI
 
"Un écrivain est du côté de la petite histoire. Je dirais plutôt l'intimité de l'Histoire, l'intimité des guerres." Maghreb Orient Express, TV5Monde
 
"Le lecteur travaille la nouvelle en même temps qu'il la lit. C'est ce qui m'intéresse." La Danse des mots, RFI
Cécile Oumhani parle de

Cécile Oumhani parle de "Tunisian Yankee" sur Radio-Orient

« Avec ce nouveau roman que j'ai beaucoup aimé, vous puisez votre inspiration dans la rive sud de la Méditerranée. Dans un style poétique et épuré, vous nous racontez le destin de Daoud, jeune Tunisien [...] Comment est née cette histoire ? » Loïc Barrière interviewe Cécile Oumhani dans son émission "La bibliothèque de Radio Orient".
Entre terre et mer, « Tunisian Yankee » de Cécile Oumhani

Entre terre et mer, « Tunisian Yankee » de Cécile Oumhani

"Il y a des romans exceptionnels - de beauté et de pertinence - qui paraissent à l'arrière-saison comme pour réserver leur charme unique à des lecteurs/lectrices qui choisissent des sentiers hors des chemins battus. Tunisian Yankee de Cécile Oumhani paru chez Elyzad en est un." 
The Conversation
Académie française

Académie française

Hélé Béji, auteur de L'œil du jour et du Désenchantement national (Elyzad poche), a reçu le Grand Prix Hervé Deluen 2016 de l'Académie française, destiné à récompenser « toute personne ou toute institution qui contribue efficacement à la défense et à la promotion du français comme langue internationale ».
Les internautes ont aimé

Les internautes ont aimé "Les racines du mandarinier"

"J'ai aimé : la poésie du texte. Tellement triste, mais tellement bien écrit ! On sent les odeurs, on est ébloui par le soleil et on transpire sous la chaleur. On a même l'impression d'avoir du sable entre les orteils tellement c'est bien écrit."
J'aime les books
 
"L'écriture de Cécile Oumhani est belle, très belle... Elle m'a emportée loin, très loin avec Marie... J'ai pu sentir les parfums des jardins, voir les couleurs... Ses descriptions étant si fines, de mots savamment choisis... Un délice !"
Babelio
Ouissem Satouri, journaliste littéraire, chronique dans sa vidéo

Ouissem Satouri, journaliste littéraire, chronique dans sa vidéo "Tunisian Yankee"

"Un roman qui est un véritable coup de cœur [...] Ce que j'ai découvert dans ce livre c'est qu'il y avait un quartier arabe que l'on appelait Little Syria, quartier qui était dans une effervescence culturelle et intellectuelle ignorée, puisqu'on avait au début du 20e siècle à Little Syria plus de 50 publications en langue arabe parmi lesquelles la plus connue Kawkab America, l'Étoile d'Amérique..."

Login